Conceil de la culture du Bas-St-Laurent

Imprimer

Se promouvoir dans les médias

Combien d’excellents projets artistiques restent dans l’ombre, faute de promotion adéquate! Promouvoir son travail n’est pas un défaut. Après tout, « publiciser » veut littéralement dire « rendre public ». N’est-ce pas le désir de tout artiste de faire connaître ce qu’il fait?

Il y a bien sûr l’art et la manière de le faire, et à chacun le soin de trouver ce qui lui convient. Mais, pour que le public connaisse l’existence d’un artiste et sache où et quand il se produit, le choix est mince :

  • Ou bien il peut compter sur la présence de tous les membres de sa famille et de ses nombreux amis (!)
  • Ou bien il doit passer par les médias. Réseaux sociaux, radios, télés, Web, journaux, certains d’entre eux ou tous à la fois doivent être au courant pour pouvoir éventuellement en parler. Affichage, distribution de prospectus ou envoi massif d’une promotion par courriel peuvent compléter cette stratégie.

À l’échelle locale, il est souvent possible à l’artiste de se promouvoir lui-même. S’il en a les moyens, il peut toujours acheter un espace publicitaire. Comme il ne les a probablement pas, il dépose un dossier de presse et une invitation au responsable du pupitre arts et culture de certains médias et peut même faire son suivi par téléphone ou courriel pour s’assurer que cette personne parlera de lui et de son événement public. Il devrait s’associer à son diffuseur pour le faire, quel que soit celui-ci.

Si l’événement est d’envergure ou si l’artiste souhaite faire connaître son événement ou son travail dans un plus large rayon, lui-même, ou son diffuseur, a recours aux services d’un relationniste. L’artiste fournit ce qu’il faut à l’un ou l’autre pour garder un contrôle sur ce qu’il souhaite dire ou projeter : image, description du travail et de la démarche, ton, etc. Il a intérêt à se tenir disponible pour une entrevue si un chroniqueur en fait la demande!

Rien n’est à négliger! L’annonce d’une manifestation publique dans les médias va encourager le public à s’y rendre. A posteriori, la couverture de cette manifestation contribuera à élargir le public pour une future manifestation.

Comment s’y prendre pour promouvoir une manifestation artistique dans les médias?

Dans plusieurs cas, un artiste ou un collectif d’artistes peut s’occuper lui-même de sa promotion médiatique, tout particulièrement lorsque l’événement ou la manifestation artistique envisagée a une portée locale et que la tenue d’une conférence de presse est jugée superflue.


Les étapes à suivre

  • Rédaction d’un communiqué de presse (une page à une page et demie maximum) donnant toute l’information requise;
  • Choix (et numérisation au besoin) d’une ou deux images ou photos pour les médias écrits, sur le net et la télévision;
  • Mise à jour de cette liste de presse en vérifiant le nom du journaliste titulaire du pupitre consacré aux arts et à la culture, son adresse courriel et son numéro de téléphone; vérification des dates et heures de tombée des communiqués pour une diffusion antérieure à l’événement à promouvoir;
  • Envoi par courriel ou dépôt du communiqué et des photos à la réception du média;
  • Suivi (dans les heures ou les journées qui suivent) auprès des journalistes pour s’assurer de la diffusion ou de la parution d’un article ou d’un communiqué quelques jours avant l’événement ou la Première;
  • Profiter de ce suivi pour inviter gracieusement le journaliste à l’événement et en solliciter la couverture et signifier ses disponibilités pour donner des entrevues.
Par la suite, lorsqu’un journaliste prend le temps de couvrir et de publier ou communiquer favorablement ses impressions sur l’événement ou la manifestation artistique, il est de bon aloi de le remercier … un petit courriel ou un coup de fil fera plaisir!
 

Imprimer cette page Imprimer